Retour sur la Conférence Internationale sur les Gouvernements et la Communication

La première édition de la Conférence Internationale sur les Gouvernements et la Communication (CIGC), orchestrée par l’Institut THOP, a permis de jeter les bases d’une avancée significative dans le domaine de la communication gouvernementale en Côte d’Ivoire. Cet événement d’importance, tenu à l’Hôtel Pullman, a rassemblé des experts de renommée mondiale afin de débattre des enjeux cruciaux relatifs au renforcement de la confiance entre les jeunes et les gouvernements.

L’ouverture de la conférence a été marquée par un discours percutant de Jean Martial Adou, directeur de cabinet du ministre ivoirien de la communication et de l’économie numérique, S.E. Amadou Coulibaly. Sous le thème « Renforcer la confiance entre les jeunes et les gouvernements », les participants ont été encouragés à explorer de nouvelles tendances et approches dans le domaine de la communication gouvernementale.

L’événement, animé par Melina Makissi, a accueilli des intervenants éminents tels qu’Eloïne Barry, fondatrice et PDG d’African Media Agency, Olusegun Aina, cofondateur de Crawl Media, Abdul Waheed Patel, PDG d’Ethicore Political Lobbying, Amadou Diallo, directeur général de JCDecaux, Lionel Chobli, associé directeur et responsable des solutions gouvernementales chez Optimum Group Africa LLP, et Alex Aiken, directeur exécutif des services de communication du gouvernement britannique.

Dans son discours principal, Alex Aiken a souligné l’importance cruciale, dans le paysage numérique actuel, pour les gouvernements de connecter avec la jeune génération. Il a mis en avant la nécessité d’utiliser des données et des preuves pour élaborer des communications, cultiver des relations, et fournir aux jeunes des informations de service public fiables.

La CIGC a également été saluée comme une plateforme de réseautage unique, offrant aux participants l’occasion d’entrer en contact avec des pairs partageant les mêmes idées et de découvrir les stratégies de communication innovantes des leaders de l’industrie. La conférence a exploré le rôle crucial de la communication du secteur public dans la promotion de la confiance entre les jeunes et leurs gouvernements.

Kwame Senou, fondateur de l’Institut THOP, a souligné l’engagement inébranlable de l’institut à améliorer la communication gouvernementale, qu’il considère comme un pilier fondamental de la gouvernance moderne. Il a affirmé que la communication gouvernementale va au-delà de la simple transmission d’informations, jouant un rôle crucial dans la formation des récits politiques, la construction des identités nationales et la mobilisation des citoyens vers des objectifs communs. Pour lui, c’est un puissant outil qui transcende les mots et la rhétorique pour forger des liens plus profonds entre les gouvernements et les citoyens, définissant l’art de bâtir la confiance, l’engagement et la compréhension.

En résumé, la première édition de la CIGC a été couronnée de succès, offrant une plateforme internationale pour des discussions cruciales sur la communication gouvernementale et jetant les bases d’une collaboration continue entre les acteurs du secteur. L’engagement envers le renforcement des liens entre les gouvernements et les citoyens, en particulier les jeunes, a été au cœur des débats, confirmant ainsi la pertinence et l’impact de cette conférence dans le paysage mondial de la communication.

🇬🇧