Focus sur Tina Wamala : Un engagement pour l’excellence des relations publics en Afrique de l’Est et au-delà

Tina Wamala assume la fonction de présidente au sein de l’Association ougandaise des relations publics (PRAU), une organisation particulièrement active qui réunit des professionnels des RP en Afrique de l’Est.

Elle a récemment orchestré avec succès la deuxième édition de la « Semaine des relations publics en Afrique de l’Est » (EAPRW), un événement régional réunissant des experts des relations publics de divers pays de cette partie du continent. Lors d’un entretien à Kampala, nous avons eu l’occasion d’échanger avec cette communicante chevronnée et passionnée, qui s’efforce année après année de promouvoir l’excellence dans son domaine, aussi bien en Ouganda qu’au-delà des frontières nationales.

En tant que présidente de l’Association ougandaise des relations publics, quel rôle jouez-vous dans le renforcement des liens professionnels et le partage des connaissances entre les praticiens des RP en Ouganda et au-delà ?

La mission de l’Association ougandaise des relations publics (PRAU) est de promouvoir l’excellence des RP en Ouganda. Nous avons atteint cet objectif de plusieurs manières, notamment en introduisant des programmes éducatifs pour nos membres, tels que des séminaires et des classes de maître, afin de les aider à se tenir au courant des dernières tendances, des meilleures pratiques et des développements de l’industrie. Ces programmes contribuent au développement et à la croissance continue des professionnels des relations publics en Ouganda. Nous nous appuyons sur des plateformes en ligne telles que Twitter Spaces pour susciter des débats et permettre aux membres de partager des idées, des études de cas et d’échanger des informations et des expériences entre praticiens, favorisant ainsi une culture de l’apprentissage et de la collaboration.

Nous nous connectons régulièrement lors de nos événements annuels, tels que notre symposium national phare sur les RP et la soirée PRAU, afin de renforcer nos relations professionnelles et de partager nos expériences. En collaboration avec des partenaires stratégiques tels que l’université de Makerere, la PRAU se réjouit de lancer prochainement des cours pratiques de courte durée qui se concentreront sur le renforcement des capacités et le développement des compétences de nos membres. Le retour des prix d’excellence du PRAU vise à reconnaître les réalisations et les contributions exceptionnelles dans le domaine, et à récompenser le travail exemplaire qui inspire d’autres personnes pour l’excellence. Le PRAU est un centre de réseautage professionnel, de renforcement des capacités et de collaboration. Grâce aux initiatives susmentionnées, nous contribuons à la croissance et à la réussite des professionnels des RP et à l’avancement général de la profession en Ouganda.

Pouvez-vous nous parler des principaux défis auxquels vous avez été confrontés lors de l’organisation de la Semaine des relations publics en Afrique de l’Est, en particulier pour rassembler des professionnels de différents pays d’Afrique de l’Est ?

Réunir des professionnels du Kenya, de la Tanzanie, du Rwanda, du Burundi, de la Zambie et du Nigeria a posé des problèmes logistiques, allant de l’organisation des voyages à l’hébergement en passant par la logistique des lieux. La coordination de l’arrivée et du départ des participants, la garantie d’un transport en temps voulu et la gestion des divers besoins des participants ont nécessité une planification méticuleuse. Par ailleurs, la diversité des cultures et des langues des participants a posé un ensemble unique de défis. Assurer une communication et une compréhension efficaces entre des professionnels parlant des langues différentes a nécessité une attention particulière.

Les PRAU Awards ont été relancés après une longue interruption en 2016. Comment avez-vous réussi à revitaliser cette cérémonie de remise de prix et quel impact pensez-vous qu’elle a eu sur la communauté des RP depuis son retour ?

Lorsque j’ai pris mes fonctions en mars 2023, nous avons mené une enquête auprès de nos membres pour savoir quels programmes et activités ils souhaitaient que nous relancions. Les Prix PRAU ont enregistré un vote écrasant que nous ne pouvions pas ignorer. Avec le conseil d’administration du PRAU, nous nous sommes lancés dans un exercice d’évaluation comparative pour tirer des enseignements des autres prix décernés sur le continent afin de nous assurer que nos prix sont conformes aux meilleures pratiques en vigueur dans d’autres pays. Nous avons mené des recherches approfondies pour comprendre comment nous pouvions améliorer nos prix, notamment en organisant des ateliers avec les membres et notre jury pour recueillir leurs avis sur les critères et le cadre des prix, ce qui a conduit au retour du Prix d’excellence du PRAU en novembre 2023. Les prix ont instillé un sentiment d’excellence dans le domaine des relations publics en Ouganda, les membres s’efforçant désormais de produire un travail exceptionnel digne d’être reconnu et célébré. Les prix ont renforcé les liens qui nous unissent en tant que fraternité.

La deuxième édition de la « East Africa PR Week » a attiré des participants de différents pays. Quelles leçons avez-vous tirées de cette expérience en termes de collaboration et de partage d’expertise au niveau régional ?

L’EAPRW 2023 s’est avérée être une expérience instructive, offrant des leçons précieuses en matière de collaboration et de partage d’expertise au niveau régional. Les principaux enseignements tirés de l’événement sont les suivants :

Le réseautage et la collaboration transfrontaliers : La diversité de la participation des pays de la région a mis en lumière le rôle essentiel de la mise en réseau transfrontalière. L’engagement de professionnels de diverses régions a facilité un échange dynamique d’idées, de méthodologies et de meilleures pratiques.

La diversité culturelle dans les stratégies de communication : L’événement a souligné l’importance de reconnaître et d’intégrer la diversité culturelle dans les stratégies de communication.

Des plateformes de partage des connaissances : Fonctionnant comme une solide plateforme d’échange de connaissances, la Semaine des relations publics en Afrique de l’Est a mis en lumière l’importance de continuer à partager des idées au niveau régional.

La résolution concertée des problèmes : Les défis abordés au cours de l’EAPRW ont suscité des discussions sur la résolution collaborative des problèmes.

Le renforcement des capacités et le développement professionnel : La présence d’un large éventail de professionnels à l’événement a renforcé l’importance d’un renforcement continu des capacités et du développement professionnel au niveau régional.

La communication sur les réseaux sociaux a joué un rôle crucial pendant la « East Africa PR Week 2023 », en particulier sur le compte Twitter de l’association. Pouvez-vous nous donner un aperçu de la stratégie de communication adoptée, de l’utilisation du hashtag #EAPRW2023 et de la manière dont cela a contribué au succès global de l’événement ?

La stratégie de communication adoptée pour l’EAPRW 2023 a été conçue pour créer une présence en ligne dynamique et interactive. L’Association ougandaise des relations publics (PRAU) a stratégiquement utilisé son compte Twitter comme plateforme principale pour les mises à jour en temps réel, l’engagement et la facilitation des discussions. L’approche était double, incorporant la promotion avant l’événement et l’engagement en direct pendant la semaine.

Pouvez-vous nous parler d’une initiative ou d’une campagne spécifique des PRAU Awards qui a particulièrement attiré votre attention et pourquoi elle a été choisie ?

L’agence TBWA/Media Age a remporté le prix de la meilleure campagne globale de relations publics, un exploit incroyable pour une agence de RP étant donné que l’après COVID a été une période difficile pour la plupart des agences de RP, qui ont dû se remettre et relancer des campagnes créatives. Il s’agit de l’une des catégories les plus importantes des prix et elle a créé un précédent que d’autres doivent imiter en termes de production de campagnes ayant un impact sur notre société.

Quelles sont les cinq principales choses que vous aimeriez que les participants retiennent de l’ »East Africa PR Week 2023″, en termes d’innovations, de collaborations régionales et de perspectives d’avenir pour les RP ?

L’EAPRW 2023 a marqué une étape importante dans l’évolution de la profession des RP dans notre région. Alors que les participants se penchent sur les riches discussions et les connaissances acquises lors de cet événement dynamique, voici mes cinq principales conclusions qui résument les innovations, les collaborations régionales et les perspectives d’avenir pour les relations publics : Des stratégies innovantes qui redéfinissent les pratiques de relations publics ; La collaboration régionale comme catalyseur de la croissance ; Le rôle de la technologie dans l’évolution des RP ; Les considérations éthiques dans les RP ; l’évolution de carrière et perspectives d’avenir.

Compte tenu de l’évolution rapide des médias et du paysage technologique, comment voyez-vous l’avenir des RP en Afrique de l’Est et quelles initiatives prévoyez-vous pour anticiper ces changements ?

Les médias et le paysage technologique en évolution présentent à la fois des perspectives passionnantes et des défis redoutables pour l’avenir du métier en Afrique de l’Est. Dans un monde où l’information est diffusée à une vitesse sans précédent et par divers canaux, les professionnels des RP doivent s’adapter et innover pour rester efficaces. L’une des principales conclusions de l’EAPRW est qu’il est primordial d’adopter la numérisation.

Alors que le monde devient de plus en plus interconnecté, les plateformes numériques offrent aux professionnels de la communication une opportunité inégalée de s’engager auprès de divers publics. L’adoption des médias sociaux, du contenu interactif et des technologies immersives sera essentielle pour élaborer des récits convaincants qui trouveront un écho auprès du public d’Afrique de l’Est. L’Association ougandaise des relations publics (PRAU), un pilier de la promotion de l’excellence dans le domaine, reconnaît l’importance de préparer ses membres à l’avenir.

En réponse aux discussions de l’EAPRW, la PRAU s’apprête à lancer des initiatives visant à améliorer la culture numérique de ses membres. Des ateliers, des formations, des programmes de mentorat et des collaborations avec des experts en technologie sont prévus afin de s’assurer que les professionnels des RP en Afrique de l’Est sont bien équipés pour naviguer dans le paysage numérique dynamique.

Enfin, les discussions qui ont eu lieu à l’EAPRW ont souligné la nécessité d’une formation continue et d’un développement professionnel. L’UPR, en collaboration avec d’autres organismes de relations publics, étudie les possibilités d’introduire des programmes axés sur les tendances émergentes dans le domaine des RP. En encourageant une culture de l’apprentissage continu, l’UPR vise à donner à ses membres les moyens de rester à la pointe du progrès et de continuer à contribuer de manière influente à l’évolution du paysage des relations publics en Afrique de l’Est.

Propos recueillis par Cyrille Djami.

🇬🇧