Burkina Faso : L’Armée de Terre lance une page Facebook pour lutter contre les fake news

Alors que les réseaux sociaux sont devenus des vecteurs privilégiés d’information, l’Armée de Terre du Burkina Faso franchit le pas. Face à la montée du terrorisme et à la prolifération des fake news, elle entend garantir aux citoyens une source d’informations fiables tout en renforçant sa présence en ligne.

L’annonce est récente mais bienvenue : l’Armée de Terre burkinabè a officiellement rejoint la sphère numérique avec sa propre page Facebook. Accessible à l’adresse https://www.facebook.com/ArmeedeterreBF, cette page se veut un canal de communication direct avec les citoyens, arborant fièrement le logo de l’Armée en photo de profil et des images évocatrices du théâtre des opérations en couverture.

Cette démarche, selon les responsables de la communication de l’Armée, répond à une nécessité impérieuse de fournir une information claire et précise dans un contexte où les enjeux sécuritaires sont majeurs. « Notre présence sur Facebook vise à démystifier notre institution et à fournir une source d’information crédible dans un océan d’informations parfois erronées », explique le colonel Théophile Nikièma, chef d’état-major de l’Armée de Terre.

Au-delà de la diffusion d’informations, cette nouvelle plateforme numérique sera également un rempart contre la désinformation. Les responsables de la communication assurent que la page a été créée en conformité avec les standards de sécurité de Facebook et que des mesures supplémentaires ont été prises pour garantir l’intégrité des informations diffusées.

Des contenus pédagogiques pour renforcer le lien avec la population

La page Facebook de l’Armée de Terre du Burkina Faso ne se limitera pas à diffuser des communiqués officiels. Elle proposera également un contenu éducatif et informatif, visant à sensibiliser le public sur les différentes facettes de la vie militaire. Vidéos, infographies, articles : tous les moyens seront bons pour rendre le contenu accessible et attractif.

Cette démarche s’inscrit dans une volonté plus large de rapprochement entre l’Armée et la société civile. En offrant une fenêtre sur leurs activités, les militaires espèrent renforcer le lien de confiance avec la population et favoriser une meilleure compréhension des enjeux sécuritaires du pays.

🇬🇧