Professionnalisation des médias : Retour sur la troisième édition du Salon des Médias du Mali

Le Salon des Médias du Mali (SAM-MALI) a tenu sa troisième édition du 29 mai au 2 juin 2024 au Palais de la culture Amadou Hampâté Bâ de Bamako. Cet événement marquant a vu une participation massive des autorités gouvernementales, notamment le ministre d’État et porte-parole du gouvernement, Colonel Abdoulaye Maïga, ainsi que d’autres figures éminentes de la presse malienne.

Placée sous le thème « La professionnalisation des médias au Mali et en Afrique », cette édition a rassemblé plus de 300 participants, incluant une vingtaine de journalistes venus de pays voisins tels que le Sénégal, la Guinée et le Niger. La cérémonie d’ouverture, le 31 mai 2024, a été rehaussée par la présence de nombreux hauts responsables, parmi lesquels le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Abdoulaye Diop, le ministre de la Refondation Ibrahim Ikassa Maïga, et le ministre de la Communication Alhamdou Ag Ilyène, qui était également le parrain de l’événement. L’ambassadeur de Chine au Mali, Chen Zhihong, était également présent, témoignant de l’importance internationale de cette rencontre.

Le ministre Abdoulaye Diop a souligné l’urgence pour les médias maliens de se réapproprier leur propre narrative face à l’influence des médias étrangers. Il a également rappelé la nécessité d’un leadership africain au sein des organisations internationales, évoquant l’Alliance des États du Sahel (AES) comme une initiative clé pour renforcer l’intégration et la solidarité entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger.

Le président de la Maison de la Presse, Bandiougou Danté, a profité de cette tribune pour interpeller les autorités publiques sur l’urgence d’assainir le secteur médiatique. Il a insisté sur la nécessité de professionnaliser les médias pour répondre aux exigences d’un journalisme de qualité et responsable, surtout en période de crise. Le ministre Alhamdou Ag Ilyène a confirmé que des efforts sont en cours pour améliorer le secteur, bien que beaucoup reste à faire.

Le programme du SAM-MALI a été riche en activités, incluant une opération de don de sang, des expositions, et plusieurs panels thématiques animés par des experts. Ces discussions ont abordé des sujets cruciaux tels que la professionnalisation des médias et le traitement de l’information en temps de crise. Toutefois, les organisateurs ont exprimé leur regret de n’avoir pu mobiliser les régions du nord du Mali en raison de contraintes budgétaires. Cette absence a privé le septentrion d’une opportunité précieuse de sensibilisation sur l’importance d’un traitement responsable de l’information.

En somme, cette troisième édition du SAM-MALI a non seulement souligné l’importance de la professionnalisation des médias, mais a aussi mis en lumière les défis persistants du secteur. La collaboration entre la presse et les autorités semble solide, mais nécessite un engagement continu pour renforcer la crédibilité et l’efficacité des médias maliens.

🇬🇧